Action humanitaire post-cyclone
En collaboration avec l’ ONG HARDI France, la société a mis en place le 5 février 2005 un appel aux dons à destination de ses clients. Cette campagne avait pour but d’apporter aux populations sinistrées de la nourriture ou du matériel, afin d’assurer une rapide reprise de leur activité économique. Les populations visées étaient celles habitant entre Soalara et Ambohibola.
 
Dans l’attente de ces dons, la COPEFRITO, en collaboration avec le Groupement des Exportateurs des Produits de la Mer (GEXPROMER), a initié la distribution de nourriture grâce à un don de 4 320 000 MGA. Près de 6 tonnes de riz ont été transportés par les vedettes de la COPEFRITO à partir du 18 février pour être distribués sur Tuléar II dans les communes de Soalara, Anakao et Beheloka.
 
La priorité de la COPEFRITO à travers ces actions était d’apporter une aide réelle et rapide aux populations sinistrées en tenant compte des besoins qu’elles manifestent. Besoins dont la société peut valider la pertinence grâce à sa présence sur le terrain.
 
En complément à cette aide, la Région Réunion a apporté un don de plusieurs milliers d’euros pour financer le remplacement du matériel de pêche perdu par les pêcheurs suite au passage des cyclones.
 
Entre avril et août 2005, la COPEFRITO a ainsi distribué sur la côte au Sud de Tuléar des bobines de fils de pêche, des cordes, des masques de plongée, des hameçons, des harpons, des casiers à langouste et des gants. Plus de 1 500 pêcheurs ont pu bénéficié de ce matériel qui assure le maintien de leur activité malgré les pertes importantes liées au passage des cyclones.
Copefrito 2005 - tous droits réservés